La Place et le Rêve

« La Place et le Rêve »

un titre en possible évolution

 

Ce projet est né d'une invitation à participper par le biais d'un projet de spectacle vivant au développement d'une association marocaine que nous avons eu le plaisir de rencontrer l'année dernière (courant 2013); Cette associ. œuvre pour le développement de la vie sociale des personnes handicapées à Temara.

Nous avons souhaité convier Les Malous à cette belle avanture. Ce projet mêlera des productions  théâtrales et chorégraphiques (d’expression corporelle) ainsi que des productions plastiques et artisanales sur les thèmes de la place du rêve et de sa condition humaine en France et au Maroc. 


Prise de notes lors de la réunion Malous – Témara - Réverbères, 16 janvier 2014

 

Objet : projet « La Place & le Rêve »

Présence de Moustafa, représentant l’association marocaine Temara

 

- présentation de l’association Temara par Moustafa, Agnès et Nesan :

Moustafa, Agnès : " il n’y a rien au Maroc pour les personnes handicapées ; un handicapé est une charge pour  sa  famille et la société. L’Etat ne donne rien : pas de moyens, ni de locaux pour se  réunir.

        Il y a des associations pour les handicapés au Maroc, dans les grandes villes. A Temara c’est plus difficile, c’est une petite ville, il y a de la concurrence entre les associations, et il n’y a pas d’encouragements, les gens rabaissent les membres de l’association de Temara.

 

Nesan & Agnès, rôle des Réverbères : les aider à se structurer, développer leur structure. L’objectif est artistique. Réfléchir sur la condition humaine des personnes handicapées au Maroc. Il y a là-bas un trop-plein de besoins qui empêche de rêver. Permettre aux membres de Temara de développer des compétences : photo, interviews, vidéo,… Comment développer un vrai projet artistique, à l’horizon 2015, sans vouloir avancer trop vite. C’est un projet complexe, car il réunit 3 associations qui vont s’exprimer. Objectifs : apprendre à s’écouter ; définir un projet commun ; faire ce qu’on peut avec ce qu’on a.

 

Proposition du mode d’organisation :

Le projet c’est un travail à plusieurs, chacun y apporte sa pierre : compétences en couture, travaux manuels, décors,…

Mise en œuvre : en premier lieu, que chacun s’interroge sur le thème, noter tout ce à quoi ça fait référence.

 

- Présentation de l’association des Malous par Stéphanie :

   chorégraphie, mise en scène, danse.

Proposition : mettre à plat les compétences de chaque association puis faire le tri + connaître les envies de chacun sur ce projet.

 

- Moustafa : à Temara ils sont craintifs (mais c’est tout à fait normal) : pour organiser quelque chose au Maroc, il faut batailler. C’est pourquoi il faut leur montrer des vidéos des Réverbères et des Malous pendant une séance d’atelier. Le but c’est d’être mélangés. Pour les français, il faut s’enrichir au maximum de ressources sur la culture marocaine, ainsi que se renseigner sur les représentations du handicap au Maroc, pour éviter d’arriver « avec nos gros sabots ».

 

Prochain rendez-vous : jeudi 13 février 2014, 17H30, MJC Nomade

--------------------------

COMPTE-RENDU DU 13/02/2014

 

Depuis le 16 janvier dernier, les membres des deux associations ont réfléchi à des propositions, des idées. Le premier temps de la réunion était consacré à la présentation des idées.

 

  •  Côté Malous :
  1. Jason : il a réalisé des peintures de fenêtres  et des dessins inspirés de l'histoire d'Hercule
  2. Marc : a pensé à un conte africain, de la musique qui représenterait la file des animaux ; Egypte, pyramides, symboles
  3. Michelle : travailler le rapport avec le tissu, des suspensions en tissu, que l’on pourrait disposer de façon circulaire, comme un soleil. Peut-être de la danse avec, se défaire de ces liens en tissu..
  4. Odile : aimerait travailler sur un poème. Au niveau vestimentaire : des choses fluides, des voiles ; des percussions corporelles qui inspire le voyage

 

  • Côté Les Réverbères :

 

  1. lecture des différentes productions écrites (histoires, idées, prières, poésie)

 

Le deuxième temps de la réunion était consacré à une discussion commune autour de la condition humaine et du handicap  en France & au Maroc: Comment peut-on vivre quand on n’a pas sa place dans la société (projets, rêves, vivre) ?

 

  • Côté association marocaine:
  1. questionnements à  partir des témoignages rapportés par Agnès et Moustafa
  2. La Place : réflexions artistiques sur ce sujet
  3. Le rêve: pistes oniriques à développer

 

Idées de poursuite & proposition du mode d’organisation :

 

Contacter Temara, leur transmettre nos idées. Que Mous se mette à réfléchir, ainsi que l’association à Temara : objets, musiques,…

Comment peut-on les contacter ? Ont-ils la possibilité d’aller sur Internet ? Téléphone ? Il faut trouver le moyen de communiquer avec eux, pour transmettre.

Finaliser, structurer, synthétiser sur les pistes communes.

 

Prochain RDV : jeudi 3 avril (captation vidéo)


Réagir

CAPTCHA